Sécurité des bicyclettes

L’éclairage pour vélo

L’éclairage du vélo fait partie des accessoires indispensables. Il faut impérativement l’avoir sur son vélo. La raison est simple, quand il y a peu de lumière : soit à cause de la saison, soit à cause du jour qui décline, deux contraintes s’imposent au cycliste, d’une part, il doit voir, d’autre part, il doit être vu.

Il existe de nombreux systèmes d’éclairage pouvant être installés soit à l’avant, soit à l’arrière du vélo. Ces lampes sont plus ou moins puissantes. Il y a même des éclairages originaux et parfois efficaces tels que ces lasers qu’il est possible d’installer sur toute la longueur de la fourche du vélo !

Minimum requis

En termes d’éclairage vélo, il faut avoir des lampes à l’avant et à l’arrière de la bicyclette. Le ou les phares placés à l’avant permettent principalement de voir. Cependant, certaines lumières clignotantes placées à l’avant ont pour rôle d’augmenter la visibilité du vélo.

Quand aux feux souvent rouges placés à l’arrière du vélo, ils ont plus pour but de maintenir élevée la visibilité de l’engin pour les autres utilisateurs de la route. Ce type de dispositif sauve des vies dans la nuit et lorsque le brouillard se lève.

Comment alimenter l’éclairage obligatoire nuit et jour

Avant de partir en ballade, il est capital de vérifier le gonflage des pneus, le fonctionnement des freins et l’éclairage. D’abord, il faut s’assurer que les ampoules sont en état de marche. Cela fait, il faudra passer un coup de chiffon sur les boitiers contenant les ampoules afin de retirer la boue ou les autres corps étrangers qui pourraient dissimuler l’éclairage et atténuer sa luminosité.

Vérifier que la dynamo alimente convenablement les ampoules est aussi très important. Un simple test en actionnant les pédales permet de vérifier la production d’énergie et la connexion entre l’entité qui produit l’électricité et les dispositifs qui éclairent.

La position ou plutôt l’orientation du réflecteur arrière doit être vérifiée. C’est une évidence de rappeler qu’il vaut mieux s’assurer que ce réflecteur n’est pas cassé.

Comment fixer des feux ?

Plusieurs accessoires et techniques de fixation sont disponibles et commercialisées. Il faudra aussi effectuer ce choix en tenant compte du type et du modèle de vélo que l’on utilise. Le système d’éclairage incluant les feux avant peut être fixé sur la potence ou attaché à la fourche. Dans le premier cas, une pince supporte le phare. Dans le second, une platine et un boulon soutiennent l’ensemble.

Les systèmes d’éclairage vélo sont presque tous munis d’ampoules LED. La bonne vieille dynamo est aussi de plus en plus rare. Vu l’évolution technologique permettant de miniaturiser des batteries, il est souvent plus simple de fixer ces accumulateurs afin d’avoir un éclairage plus harmonieux, parfois plus puissant et une meilleure autonomie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *