Sécurité des bicyclettes

Freins à disque pour vélos

En 2016, les freins à disques pour vélos ont occupé la une des journaux. Ce dispositif a été interdit chez les sportifs professionnels et chez les amateurs à l’exception des VTT. Seuls des personnes utilisant leur vélo pour des loisirs peuvent conserver ce type de freins.

Petite histoire des freins à disques

Les freins à disques existent depuis les années 2000. Ce dispositif est quasiment de série sur les Vélos Tous Terrains et sur les cyclo-cross. Au moins deux types de freins à disques peuvent équiper votre vélo. D’une part, ceux à freinage hydraulique : de l’huile est diffusée dans des gaines. L’action sur les leviers met la pression sur l’huile ce qui actionne le mécanisme de freinage. Des pistons viennent alors coincer le disque présent sur la roue ce qui déclenche le freinage. Ce système est théoriquement le plus efficace. Il est le plus utilisé, toutes pratiques sportives confondues : VTT, Cyclo-X, Route… D’autre part, il existe des freins à disque mécaniques : ils fonctionnent grâce à un câble qui se tend et actionner le mécanisme de l’étrier. L’effet est immédiat : l’étrier serre le disque présent sur les roues. Ce type de freinage est souvent posé sur des vélos d’entrée et de milieu de gamme.

Notez également qu’il existe plusieurs modèles ayant différentes tailles de disques. Globalement, plus le disque du disque est important, plus le freinage est puissant.

Les freins à disques ont-ils une obsolescence programmée ?

Les nombreux opposants à la présence de cette technologie sur les vélos devant être utilisés sur les routes affirment parfois que cette technologie a été introduite sur les vélos de route par les marques non pour améliorer la sécurité, mais plutôt pour contraindre les utilisateurs à racheter souvent des freins. L’argument des contempteurs des freins à disques est que contrairement aux freins classiques, l’utilisateur de vélo ne peut pas les installer lui même. Il faut donc payer chaque fois des techniciens qualifiés. L’autre réserve à propos des freins à disque est qu’il n’est pas possible de les installer sur un vieux vélo. En effet, il faut avoir un dispositif « cadre » spécial composé de pattes de fixation sur la fourche. Cette dernière doit être renforcée afin qu’elle puisse supporter la puissance du freinage. Il faut aussi changer les haubans arrières du cadre.

Il faut aussi vérifier que le vélo a des roues permettant de fixer les disques; chose qui impose la présence de moyeux spécifiques. Les commandes de la transmission doivent également être modifiées, car il n’est pas possible d’installer des leviers de freins indépendants des gâchettes de vitesse comme cela se fait simplement sur des vélos tout terrain. Bref, vouloir utiliser des freins à disque impose souvent d’acheter un nouveau vélo !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *